Peterson tordu par Disney/Marvel

13 avril 2021
204
Views
Plus de publications

Les conservateurs connaissent généralement Jordan Peterson. Il est bien connu que son livre « 12 règles pour une vie: Un antidote au chaos » a connu un succès monstre qui l’a fait connaitre à l’échelle internationale.

Une autre personnalité très connue, mais fictive celle-là est celle du “Crane Rouge”, un Nazi ennemi juré du Capitaine America que l’on a pu voir à l’oeuvre dans certains films de la franchise Marvel, qui appartient désormais à Disney.

Ironiquement l’année dernière j’ai écrit un article s’intitulant « À droite avec le Capitaine America ». Eh bien une fois encore je me dois de revenir sur ces fameux personnages fictifs. Pourquoi?

Parce que figurez-vous que dans le récent numéro des aventures de ce héros – publié le 31 mars dernier – il semble que l’on aurait adapté le scénario à partir du titre du livre à succès de Petersen (eh oui). Le machiavélique “Crane Rouge” nomme son plan “10 règles pour une vie.

Leur dire ce qu’ils veulent entendre 

Ironiquement, la gauche a souvent associé Jordan Peterson au nazis, mais là on vient de passer au cran supérieur. Le Capitaine décrit la tactique de son ennemi ainsi: « Il leur dit ce qu’ils ont toujours voulu entendre. Qu’ils sont extraordinaires mais que le monde entier est contre eux et qu’ils doivent se battre. Et bingo… ils ont un but dans la vie, et ils sont prêts à y sacrifier leurs vies. »

Le Crane Rouge en ajoute en expliquant ceci (et ici je paraphrase): « Capitaine America leur propose un rêve, cependant ce ne sont pas les rêves qui poussent les gens aux actions les plus osées, mais bien les cauchemars. Proposez à un homme un monde meilleur et pour ça il sera prêt à donner dix fois sa vie, MAIS menacez-le avec un monde cauchemardesque et ce même homme sera prêt à PRENDRE une centaine de vies! »

 Tuer le père de famille et faire renaitre le guerrier 

Le truand continue en prétendant que l’homme américain est passé de conquérant à homme docile qui se laisse bercer par l’état. « Je vous offre l’Épée de la Masculinité » dit-il.

Bien entendu, cela donne des gangs de rues fascistes et violents; on associe donc la droite à la violence de même que la masculinité. Et devinez comment le Crane Rouge nomme son plan? Tenez-vous bien: « Dix règles pour la vie » !

Exact; on reprend les conseils de Jordan Peterson mais on les montre comme étant des actes de chaos et des pièges pour la société. Agir en hommes qui prennent soin des femmes équivaut pour le vilain de Marvel a laisser les femmes faire pendant ce temps le travail des hommes, donc une notion destructrice selon lui. 

Dans sa vision, prendre ses responsabilités signifie joindre la horde sauvage et se faire violence. Bref; on y tort tout le sens des règles de vie de Peterson.

 

Et ce n’est pas fini

Ce n’est pas tout! Devinez maintenant qui est la personne qui a écrit ce scénario de Marvel?

On découvre qu’il s’agit d’un auteur qui, tout comme Peterson, est lui-aussi un auteur de « best-sellers » (meilleurs vendeurs). Il se nomme Ta-Nehisi Coates, un gauchiste bien connu. À une époque il écrivait pour « The Atlantic » et dans un de ses écrits de 2014 il est devenu un avocat pour exiger des « réparations » envers les Afro-américains. (Un peu plus de BLM quelqu’un?) L’article en français sur ce lien vous révèlera tout.

Peterson n’a encore reçu aucun écho de Marvel ni de Coates malgré que cette histoire commence maintenant à faire le tour de l’internet. Alors en retour il a décidé de créer sa propre marchandise-risée des brevets de Marvel. Ainsi le fameux “Hail Hydra” que l’on retrouve dans les histoires du héros américain est transformée. Peterson prend l’hydre (Hydra) mais en fait plutôt un… homard multi-pinces, accompagné de la mention “Hail Lobster”, comme vous le voyez en haut de l’article. Déjà des milliers de dollars ont été amassés et si je ne m’abuse ces profits seront versés à des oeuvres. Il a aussi décidé d’utiliser l’image du Crane Rouge pour répondre en y écrivant sa propre philosophie. Dans une de ces images on peut lire quelque chose comme ceci:

« Si votre vie n’est pas ce qu’elle pourrait être, essayez de dire la vérité. Si vous vous accrochez à toutes sortes d’idéologie, ou si vous baignez dans le nihilisme, essayez plutôt de vivre dans la vérité. »

Comme on peut le constater, le négatif et la division ont des serviteurs très zélés et prêts à donner des coups bas. 

Choisissons de demeurer positifs. Choisissons… la vie.

Article Categories:
Actualités · Arts · Conservatisme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.