L’hibernation de la droite assumée au Québec depuis 1959

11 novembre 2020
242
Views
Plus de publications

Et depuis la disparition de Maurice Duplessis, la droite assumée au Québec n’a pratiquement plus eu de voix. Nous sommes d’avis que ce discours doit se rephaser avec son histoire, ses valeurs, ce qui fait que nous sommes ce que nous sommes comme individus et comme société.

Certes, le « fond bleu » est toujours là. Il a simplement cessé d’être exprimé. Bien sur, certains l’ont fait à leur dépens et la plupart l’ont payé cher. La gauche post révolution tranquille aura réussi à occuper et à policer toutes les sphères d’influences de l’éducation des plus jeunes jusqu’aux universités, aux médias, et aux postes clé de l’appareil gouvernemental.

Il y a bien certainement eu de prudentes et timides tentatives de sortir de l’axe gauche-très à gauche. Il y a même eu quelques petites tentatives modestes d’établir la notion de « droite économique » pour être bien certain de montrer à tous que l’on ne traversera pas le Rubicon de la droite assumée et en prenant bien soin de prendre la posture progressiste, car il n’y a qu’ici ou les conservateurs sont aussi… Progressistes.

Quand on se définit et que l’on utilise le langage des paradigmes de la gauche. On a déjà le genou à terre.

censure

Quand on utilise le terme uquamien « les étatsuniens » c’est parce que l’on refuse à nos voisins du sud leur américanité. dans le même ordre d’idée refuserait-on aux gens notre capitale nationale leur québécitude? Devrait-on les appeler les ville-de-québécois?

Aussi, quand on se met à genoux en diluant notre conservatisme pour se faire aimer d’une horde qui de toute façon ne demande pas mieux que de nous « canceller » via la rectitude politique qui leur est si chère, nous les laissons gagner. Depuis la révolution tranquille nous n’avons plus de voix.

Qu’est ce que Ligne Ouverte alors?

Ligne Ouverte est l’initiative d’un groupe de personnes qui en ont assez. Entrepreneurs, leaders de communautés, auteurs, gestionnaires en haute finance, administrateurs publics, scientifiques, hommes et femmes de loi, « observateurs » étrangers, plusieurs ayant été impliqués dans les plus hautes sphères de la politique.

A défaut d’avoir une voix politique ou médiatique cohérente et continue, nous offrirons ici une vision de ce qui selon nous est la voix du conservatisme et de la droite au Québec et au Canada. Bien sûr, comme vous tous nous ne somme pas insensible à ce qui se passe par ailleurs dans le monde, nous vous offrirons aussi notre regard sur la planète.

Les américains ont un terme pour parler de ces groupes de citoyens qui se sentent abandonnés ou privés de leurs droits. On dit d’eux qu’ils sont « disenfranchised » eh bien tous ces conservateurs qui doivent se taire de peur de perdre leur emploi, de rater une promotion, de ces étudiants qui craignent de se faire recaler. De tous ceux qui reçoivent toutes sortes de menaces sur les réseaux sociaux, dans leur vie publique ou privée. Ce que l’on appelle « le cancel culture » est ce point de rupture que notre société est en train de franchir. C’est le moment ou nous et notre société disons C’EST ASSEZ!

Pourquoi nous utilisons des pseudonymes? Votre réponse sera aussi bonne que la notre . L’important aujourd’hui c’est de faire circuler les idées.

Vous voulez nous aider? Partagez partout ce que vous trouvez d’intéressant ici. Les bonnes idées sont faites pour circuler.

Auteur numéro 7

Article Tags:
·

All Comments

  • Excellent texte cher numéro 7

    Monsieur l'Admin 12 novembre 2020 00:15 Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.