Le Confinement : l’arbre qui empêche de voir la forêt

22 novembre 2020
172
Views
Plus de publications

Le gouvernement Legault est très critiqué ces temps-ci et force est d’avouer que plus le temps passe, et plus le manque de progrès par rapport au Covid rend ces questionnements légitimes. Alors qu’un employé qui n’atteint pas les objectifs du poste qu’il détient est habituellement tenu responsable de ses échecs, l’équipe de François Legault semble dire que ce sont les Québécois qui sont responsables de leur échec, comme si le plan d’action Arruda-Legault lui, était parfait. On me demande parfois ce qu’il faudrait y changer. Voici certains points à considérer.

Le « risque zéro » n’existe pas

Je crois que ce qu’il faut lorsqu’on doit prendre des décisions où il n’existe pas de « risque zéro » est de prendre en compte le nombre de dommages — voire même de pertes de vies humaines — envisageable pour CHAQUE scénario. Pour ça on doit étudier TOUTES les possibilités et ça, ça n’a jamais été fait. Il y a une raison pour ça. La raison est que nous avons initialement réagi en implantant des mesures d’URGENCE. Ces mesures étaient temporaires pour tenter d’enrayer l’entrée de l’épidémie chez nous; on ferme les aéroports et on confine les nouveaux arrivants, puis finalement on confine tout le monde le temps d’y voir plus clair. Or huit mois plus tard, ces mesures n’ont pas changé. Elles sont demeurées exactement les mêmes et on sent qu’elles vont demeurer les mêmes pour encore les prochains mois.

On continue

Bon, ensuite le gouvernement Trudeau imprime 400 milliards de « nouvel argent » et on envoie temporairement des chèques d’aide à ceux dont les employeurs sont fermés. Finalement, on continue ça à long terme et ça amène le déficit à UN TRILLION de dollars, uniquement pour le déficit fédéral! Maintenant voici : quand avons-nous pris le temps de mesurer le nombre de décès que cette crise économique mondiale engendrera à l’échelle mondiale?

Il y a déjà 7 mois, le directeur de la PAM (Programme Alimentaire Mondial) David Beasly mentionnait qu’avant la pandémie les 10 pays les plus pauvres étaient : Haïti, Le Yémen, le Congo, l’Afghanistan, le Venezuela, l’Éthiopie, la Syrie, le Nigeria, le Soudan, et le Soudan du Sud.

Désormais avec la pandémie il estime aussi que si le présent scénario tourne au pire, ce sont TROIS DOUZAINES de pays qui seront en famine! Donc ce n’est pas que le Canada ou même l’Amérique du Nord qui va mal. Ce n’est même pas uniquement l’ensemble des pays industrialisés; c’est l’ensemble de l’humanité! Comprenons-le bien!

Beasly confirme que la famine entrainée par la présente crise économique pourrait très possiblement tuer plus de gens que le virus lui-même.

Le fait est que nous causons probablement autant de pertes de vies humaines que nous prétendons en sauver… MAIS en plus, que la crise économique engendrée par le confinement continuera d’en causer même lorsque la pandémie sera terminée!

Et les décès pour problèmes de santé mentale?

On dit qu’au début de la pandémie la santé mentale ne faisait pas partie du top 5 des priorités du gouvernement. Bon, initialement je peux bien le comprendre, mais désormais les rapports annoncent que les cas de suicide et de divorce au Québec explosent de façons exponentielles en nombre record!

Le nombre de prescriptions d’antidépresseurs a LUI AUSSI explosé. Le taux de dépressions actuel amène le gouvernement à faire des publicités qui nous disent d’aller chercher de l’aide. Cependant il est à parier que le cout de ces publicités dépasse les sommes investis dans l’aide elle-même.

Et le besoin de socialisation?

On me dit qu’à défaut d’aller au gym, on peut «prendre des marches ». Faire une marche pour remplacer les gyms? Malheureusement ça ne remplace pas le besoin de contacts sociaux, et marcher en demeurant distancés de deux mètres n’aide pas tellement là non plus. Aussi, pendant que l’on parle des gyms, on oublie les essentiels sociaux tels que les réunions des Alcooliques anonymes et autres groupes de soutien similaires. Sans ces groupes ce sont des vies de couple, des familles, et des vies individuelles, qui seront brisées. Qu’aucun député ne soit intervenu pour que ces groupes d’aide, qui sont essentiels en santé, soient préservés pendant le confinement est une preuve du fait que l’on ne tient nullement compte de TOUTES les conséquences à mettre dans la balance avant de prendre des décisions.

Conclusion

Il faut refaire l’exercice à long terme cette fois-ci afin de prendre des décisions plus logiques et plus responsables; des décisions qui tiendront enfin compte de TOUS les facteurs. Par exemple, on sait que plusieurs experts scientifiques remettent en question l’utilité du masque. Pourquoi refuse-t-on de le pendre en considération? Serait-ce parce que ce serait d’admettre une erreur initiale? Cet été, des DIZAINES DE MILLIERS, voire une centaine de milliers à l’échelle du pays, ont manifesté sans masques et les uns collés sur les autres sans que jamais le nombre de cas n’augmente durant les semaines suivantes. Cela représente des tests que nous n’aurions jamais pu faire aux fins d’études et pourtant les évidences qui en résultent sont totalement ignorées par la communauté scientifique et par nos gouvernements.

J’en conclus donc que nos gouvernements devraient désormais reconnaitre qu’ils ont appliqué des mesures d’urgence, ce qui était correct à l’époque, et qu’il est maintenant temps de les réviser en prenant le temps d’étudier tous les tenants et aboutissants complets dont on devrait tenir compte, et pas uniquement à l’échelle locale, mais bien à l’échelle internationale. Les p.m. Legault et Trudeau ont appliqué des solutions à court terme pour des problèmes à long terme et ça ne doit plus continuer sous le seul prétexte que « sans un vaccin il n’y a rien de mieux à faire ». Ce n’est tout simplement plus une réponse valable. Il en va de vies humaines et de la survie économique de notre pays, car à ce rythme notre dollar perdra toute sa valeur et ce sera l’effondrement total.

Historiquement, aucune civilisation n’a survécu à la chute de son système monétaire. L’a-t-on pris en considération, ça? Il serait temps!

Article Tags:
· · · ·
Article Categories:
Actualités · Canada · Québec

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.