Éric Duhaime à TLMEP

26 avril 2021
383
Views
Plus de publications

Dimanche dernier avait lieu le passage de Éric Duhaime, nouveau chef du Parti Conservateur du Québec à l’émission “Tout le Monde en Parle” (TLMEP). Cette émission peut-être intéressante… à condition que les invités n’y soient pas trop malmenés, ce qui malheureusement est trop souvent le cas lorsqu’on y invite des invités de droite.

La pseudo-entrevue commence

D’entrée de jeu Lepage a pris la parole pour déclarer faussement que Duhaime avait nier l’existence de la première vague de Covid, ce que le principal intéressé a tout de suite démenti. Le mensonge fut accompagné de la première question de Lepage qui était déjà malhonnête: Duhaime dirait-il que le Québec serait actuellement dans la “schnoutte” (synonyme de “merde”) si il avait été le premier ministre plutôt que Legault? Avec les différents scénarios entrepris à travers la planète jusqu’ici, rien ne permet de conclure que ça aurait vraiment changé les choses pour le pire. Cela dépendra de ceux à qui vous demanderez, et en ça nul n’est un expert et les experts ne s’entendent pas eux-mêmes là-dessus. (Mais chose certaine: les experts qui diraient le contraire ne seront jamais invité à TLMEP.)

Guillaume Lemay Thivierge

À un certain moment où chaque invité sentait le besoin d’attaquer Duhaime (sans que l’animateur n’interrompe leurs attaques, bien entendu) c’est Guillaume Lemay-Thivierge qui s’est fait la voix de la raison en rappelant que nul n’était expert et donc que tous devrait se respecter dans leur droit de s’exprimer plutôt que d’inviter ainsi la division. Guillaume a le jeu facile lorsqu’il est invité à des tribunes du genre car avouons-le; on l’écoute. Il fait partie de ces enfants-chéris des Québécois qui ne peuvent être vu comme pouvant faire de fautes ou presque. D’autres de cette catégorie sont Gregory Charles et Guylaine Tremblay. Ils parlent très rarement en mal des gens et donc les gens ne pensent pas en mal d’eux. Ils sont de bons exemples.

Lepage et diners de cons

On remarquera que Guillaume n’as pas non plus parlé en mal des opinions d’Éric, mais qu’il a même tenté de défendre son droit à sa libre-opinion. Il était difficile pour Éric de bien paraitre ici car Lepage trichait, comme il le fait toujours avec ses invités de droite. Lepage triche avec ces gens-là. Ils sont ceux qu’il invite non pas vraiment en toute sincérité et honnêteté, mais plutôt comme celui qu’on invite à un diner de cons. De plus il n’invite qu’un seul de ces cons par émission. Pas question qu’il y aurait parmi les autres invités quelqu’un qui risquerait d’être de l’avis de la victime. Le con qui passe à TLMEP doit toujours sembler seul dans son coin à penser comme il pense.

Lepage le tricheur

Lepage triche même son public en leur faisant croire qu’il fait une entrevue objective et honnête alors qu’au contraire il ne fait pas davantage une vraie entrevue que lorsque des Témoins de Jéhovas qui frappe à votre porte un samedi matin pour vous poser des questions ne cherchent vraiment à savoir vos réponses; ils cherchent uniquement à vous coincer quelque part. Leurs stratégies – car ils sont entrainés à agir stratégiquement dans leurs tactiques de questions – sont similaires à celles de Lepage. Lorsque vous semblez avoir le dessus, ceux-ci changent de sujets immédiatement avec une autre question même si cette dernière touche un tout autre sujet dont vous ne parliez pas.

Ainsi quand Éric Duhaime parlait bien et était en train de se sortir la tête de l’eau, Lepage se dépêchait de changer le sujet en interrompant avec une autre question controversée afin de tenter de lui remettre la tête sous l’eau.

Mauvaise ou bonne chose?

Au final Duhaime n’aura pas réussit à remporter une victoire nette en passant à TLMEP, mais rares sont les invités conservateurs qui y arrive. Donc devrait-il regretter d’y avoir été? Je ne crois pas, car de toute manière il n’aura pas vraiment perdu au change. Ceux qui sont pour lui le demeure encore et ceux qui n’avait aucune envie de voter pour lui aux prochaines élections n’auront pas changé d’idée (ce qui est un peu navrant vu les alternatives). Par contre parmi les orphelins politiques et les indécis il aura peut-être su en intriguer quelques-uns.

Le gain principal du chef du Parti Conservateur du Québec demeurera d’avoir achevé une étape de plus à montrer au grand public que le parti existe et qu’il est dans la course alors que jadis on lui refusait même cette considération. Donc pour moi il est bien que le “chef” ait été présenter ses opinions à une émission qui a reçu plein d’autres chefs tels que Justin Trudeau, Andrew Sheer, Pauline Marois et tous les politiciens les plus importants de leurs époques. Ca ne se refusait pas car ça l’aurait fait paraitre trop marginal par rapport à tous les chefs qui ont accepté.

Reste à voir si l’occasion se présentera à nouveau.

Article Categories:
Actualités · Conservatisme · Québec

All Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.