Cinq séries qui ont marqué le monde (2ième partie)

7 janvier 2021
183
Views
Plus de publications

« The Cosby Show » : Si l’on passe par-dessus le fait que le comédien déchu Bill Cosby est désormais en prison pour ses crimes (comme il se doit) il demeure que cette série a battu tous les records de succès de son époque, détrônant durant cette période les séries du moment : « Dallas » et « Dynastie ».

Suivant dans les traces de la série « The Jeffersons », on y suit le quotidien d’une famille de couleurs qui n’adhère pas aux stéréotypes de l’époque montrant souvent des familles noires démunies. Cosby y jouait le rôle du docteur et père de famille Cliff Huxtable, marié à une avocate du nom de « Claire ».

Écrite avec l’aide d’un psychologue, la série abordera tous les sujets et controverses que peut vivre une famille, sans jamais tomber dans la vulgarité et la disgrâce. Propre, empreinte de sagesse et d’amour, c’était une série où les auditeurs de tous âges pouvaient s’y retrouver et c’est exactement pour ça qu’elle a captivé les familles anglophones de toute l’Amérique du Nord. Comme papa Charles Ingalls avant lui (voir la seconde partie de l’article) le père de la famille Huxtable est devenu un modèle d’exemple à suivre. La déchéance du comédien fait que je n’écrirai pas davantage sur cette série qui, elle, est tout de même mémorable.

Bill Cosby était probablement l’un des 3 plus grands humoristes de couleur de son époque, avec derrière lui Eddie Murphy et Richard Pryor. Il demeure triste pour tout le monde que Cosby, qui était aussi un symbole en tant qu’humoriste de couleur pour avoir réussi sans jamais utiliser de grossièreté et étant devenu une des célébrités les plus riches d’Hollywood toutes catégories confondues, soit tombé en disgrâce.

Le fait demeure que nous avons besoin parmi la classe artistique de modèle de sagesse et de valeurs conservatrices. Dans ce domaine en ce moment, la cote semble revenir à l’acteur Denzel Washington.

— « La Petite Maison Dans La Prairie » (début : 1974) : Présentant ce que pouvait être la vie d’une famille typique autour des années 1880, cette série a eu un impact sur ceux qui l’ont regardé que même eux ne réalisent probablement pas. C’est après l’arrivée des années 2000 que je l’ai moi-même réalisé lors de diverses discussions avec des adultes plus jeunes qui n’ont pas connu de telles émissions d’antan. J’y reviens dans un instant, mais soulignons d’abord que dans cette série les valeurs conservatrices sociales étaient toujours omniprésentes. Des valeurs telles que l’entraide communautaire, la patience, la persévérance, une foi libre, pratique et non toxique (attention, je ne prétends pas que ces valeurs soient « exclusives » à la droite conservatrice, mais elles y sont incluses).

De la médecine privée et une école qui n’est pas gérée par un curriculum gouvernemental; une vie plus simple où les routes n’appartiennent à personne; considérez les rues sur cette photo qui représente fictivement la petite ville de « Walnut Grove » dans l’émission; le gouvernement ne s’y trouve pas et il n’y a personne pour vous interdire d’y circuler ni pour vous dicter ce que vous avez le droit d’y exprimer ou non. De nos jours les gens ont oublié qu’à l’origine les endroits « ouverts » étaient réellement « libres ». (Pas de “couvre-feu” pour interdire de s’y trouver entre certaines heures..) Aujourd’hui, parce que nous sommes dehors souvent entourés de béton, on a l’impression qu’il est normal qu’on y soit règlementés, surveillés, parfois même filmés par des caméras aux intersections de certaines rues. Pourtant nul de nous n’a exigé ça de nos élus?

Cependant l’autre point que je souhaitais souligner est qu’à l’époque où était présentée cette émission (année 1974) cette génération d’auditeurs comprenait très bien d’où nous venions temporellement. Nous réalisions inconsciemment que les domiciles n’avaient pas encore le téléphone, ni que n’existait l’automobile. Quitter le sol était possible uniquement par des ballons plus légers que l’air; l’avion n’ayant pas été mis au point avant les années 1900 nous pouvions comprendre l’incroyable progression qui s’est fait en moins de 100 ans alors que maintenant nous marchions sur la lune. Or, chez la jeune génération actuelle, plusieurs n’ont pas la moindre idée de ça; de ce qu’était la vie seulement 100 ans avant leur naissance. (J’ai bien précisé « plusieurs » et non pas « tous ».) La série de Michael Landon a représenter inconsciemment un point de référence social pour sa génération.

Un retraité par contre pourra vous dire vers quelle époque est apparu l’avion, disons… à 20 ans près. Possiblement il estimera que c’était entre 1900 et 1910 puisque l’avion était utilisé dès la Première Guerre mondiale.

Il pourra probablement aussi vous dire vers quelle époque on a commencé à voir circuler les premières automobiles. Je ne prétends pas qu’il pourra vous donner l’année précise de la sortie d’un modèle précis comme la Ford-T ou la Studebaker, mais un approximatif.

Aujourd’hui cependant, si on envoyait Guy Nantel avec son micro pour poser quelques questions sur des périodes et des tournants de l’histoire à des cégépiens, nous pourrions être abasourdis par le manque de réponses concrètes. C’est triste, car nous savons qu’un peuple qui oublie son histoire et d’où il vient n’en est que plus fragile. Si vous êtes comme moi, vous n’avez pas forcément appris ces choses à l’école, mais par la culture populaire de votre jeunesse. Aujourd’hui toutefois je crains que la culture populaire se limite davantage aux jeux vidéos ou à regarder des « Vikings » se battre perpétuellement.

Conclusion

Ces cinq séries ont présenté des valeurs conservatrices telles que la liberté, l’égalité, les valeurs familiales et plusieurs autres qui ne sont plus aussi valorisésde nos jours. Il est d’ailleurs triste d’apprendre que peu de temps avant son décès Michael Landon, après avoir connu du succès à jouer un bon père de famille et par la suite un ange dans sa série « Highway to Heaven », et après des décennies de bonne entente avec les studios NBC, s’est cogné à des portes closes lorsqu’il s’est présenté avec un nouveau projet de série à valeurs conservatrices. Pas assez d’action et de violence, semblait-il. Il ne trouva qu’une station qui accepta uniquement à cause de son nom, mais Landon n’aura pas vécu assez longtemps pour mettre à jour son dernier projet.

Il demeure que de nos jours les films ont besoin de susciter davantage de surprise et d’exaltation pour avoir du succès. Les séries sont donc souvent un format plus propice pour montrer des histoires au rythme plus modéré. En ces temps de productions Netflix/HBO/Amazon Prime et compagnie, nous pouvons désormais compter sur davantage de séries que la télévision régulière ne pouvait jadis en offrir. Encore une fois, le capitalisme est présent pour offrir de l’offre à la demande et nous en sortons satisfaits.

Article Categories:
Arts · Conservatisme · Histoire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.